Online Curriculum Vitae

CV

Professeur des Universités (section C.N.U. 11)

Université de Haute-Alsace.

Courriel : drgeere [AT] free.fr

(Cliquez ici pour accéder à la version française / Click Here for French)

Principal Axes of Research:

Themes: Literary publications and translation – Genetic criticism –  Literary Theory – Iconography – Effects and terms of sensibility – Echoes and diffractions of modernity.

Fields: Literatures in English – European Comparative Literatures – The long 18th century (Pre-Romanticism, Gothic sensibility, Orientalism) and contemporary avant-gardes (20th and 21st centuries).

Career Highlights

After secondary studies with a scientific focus, Didier Girard, born in 1964, started his further education in the domain of literature, at the University of Metz, and working as a full time professional in the hospitality industry.

In 1988, having spent a year in London and obtained his “Diplôme d’Etudes Approfondies” (postgraduate study certificate) at the University of Paris IV – Sorbonne, he was qualified as a laureate of a communication foundation and began a career in advertising, working until 1993 as a copywriter for several international advertising agencies in Paris (focusing in particular on the cinema sector as well as radio and advertisements for luxury goods).

In 1988, Didier Girard began to regularly collaborate with Jose Corti: publishing the complete works of William Beckford (10 volumes), as well as producing critical or translated editions of certain 18th century titles in Corti’s “Romantiques” collection and, more recently, undertaking the translation of the critical writings of Anthony Powell.

Didier Girard’s thesis, supervised by Professor Luce Bonnerot was concerned with certain, previously, little known elements of European surrealism. He defended his thesis, entitled “Edward James, hypnagogic poet,” in 1995. Having settled in Montpellier he  began teaching and gave academic conferences in the United Kingdom, espacially as an expert on Beckford and on the relationship between writing and visual arts in Europe at the end of the XVIII century.

In 1999, Didier Girard was appointed as associate professor (Maître de conférences) at the University of Perpignan-Via Domitia, where he taught English and American literature, translation and iconography. From 1995 to 2005 his diverse interests resulted in a number of publications both in France and overseas, which dealt primarily with the relationships between literature and artistic practices during the XVIII century, during the avant garde period and within ultra contemporary works.

In 2004, Didier Girard together with Jonathan Pollock, created a Master’s degree, entitled “Heterologies”, for the department of Anglophone studies at the University of Perpignan, and in 2005, participated in a competitive call from the European Union to create a Erasmus Mundus Master’s degree together with a consortium of 6 other European universities. The ambitious nature and excellence of the program, Crossways in European Humanities, resulted in its selection by the European Union and Didier Girard was appointed as the coordinator general, a position he retained until 2009 when a new consortium which he headed was selected for the creation of a doctoral program based, this time, at the University of Bergamo in Italy. This unique and innovative doctoral program, focused on comparative literature, visual culture and anthropology, is the only doctoral program in the domain of the Humanities and of Cultural studies in Europe to have received the prestigious “Erasmus Mundus” label. The doctoral program permits top students from around the world to undertake their studies in Europe and to benefit from a generous 3-year employment contract.

After an H.D.R (French accreditation to supervise research) defended at the University of Paris III – New Sorbonne in November 2006 and entitled “Aux détours de la sensibilité,” Didier Girard was appointed full professor (Professeur des Universités) in 2007 and joined the University of Haute Alsace in September 2009 as Professor of “Anglophone studies in the European context,” which underlines his continuing and ever more pointed research on migratory phenomena and intecultural issues within Europe.



Professeur des Universités (section C.N.U. 11)

Université de Haute-Alsace.

Axes principaux de recherche :

Thématiques : Édition littéraire et traduction – Critique génétique – Théories littéraires – Iconographies – Affects et modalités de la sensibilité – Échos et diffractions de la modernité.

Champs : Littératures anglophones. Littératures comparées européennes. Le dix-huitième siècle (pré-romantisme, sensibilité gothique, orientalisme), et les avant-gardes contemporaines.

Diplômes & Qualifications :

  • Habilitation à Diriger des Recherches « Aux détours de la sensibilité » sous la dir. de M. le Professeur Marc Porée (Paris III – Sorbonne Nouvelle, 26 novembre 2006) Membres du jury : Paul Carmignani (UPVD), Thomas Dutoit (Lille III), Elinor Shaffer (FBA, Londres), Ronald Shusterman (Bordeaux III), Serge Soupel (Paris III). Qualification CNU sect. 11 (André Topia, F. Ogée) en février 2007.

Il s’agit d’une réflexion sur la sensibilité et l’insensibilité dans le domaine des pratiques artistiques dans la littérature anglophone à diverses périodes (dix-huitième, début et fin vingtième siècles) dans un contexte européen. Quatre chapitres principaux charpentent cette synthèse en littératures comparées : 1) Centres perdus 2) L’écriture vulnérable 3) L’au-delà de l’altérité et 4) Les mots à l’abandon. L’étude se nourrit des pensées philosophiques qui vont d’Ēpicure et de Lucrèce à Jankélévtich en passant surtout par Condillac, Leibniz, Bergson, Merleau-Ponty, Bataille, Deleuze, Guattari et Hakim Bey. Au niveau du corpus, les œuvres abordées correspondent aux diverses publications qui ont été consacrées à leurs auteurs par D. Girard : James Graham Ballard, William Beckford, William Burroughs, Frank O’Hara, Thomas Love Peacock, Anthony Powell, Will Self, Jonathan Swift, Denton Welch, Irvine Welsh. Au niveau thématique, la synthèse explore diverses pratiques littéraires dites incohérentes car intermittentes ou mal contrôlées dans le contexte d’un art passif et vulnérable où la sensibilité ne se lit pas exclusivement à l’aune du pathos et de la douleur, mais bien à sa capacité de bouleverser les lecteurs ou de faire passer d’un champ de sensations à un autre.

  • Agrégation externe (1996).
  • Doctorat « Edward James, poète hypnagogique (1939-84), » sous la dir. de Mme le Professeur Bonnerot (Paris IV) puis M. le Professeur Blayac (Montpellier III). Mention Très Honorable, félicitations du jury à l’unanimité, 1995.

La thèse dont le but est de sonder le hors champ du surréalisme européen part d’un individu singulier comme hypothèse de travail : le poète et collectionneur britannique Edward James (1907-1984) alors totalement passé sous silence par la critique en 1995, date de soutenance. En travaillant sur des archives inédites provenant des quatre coins du monde où a vécu le poète, et en élargissant l’étude aux collaborations françaises, espagnoles, italiennes, allemandes, belges, américaines et mexicaines de ce grand excentrique anglais avec des artistes associés à différents mouvements d’avant-garde du vingtième siècle (René Magritte, Salvador Dalí, Leonora Carrington, Marie-Laure de Noailles, Kurt Weill, Henri Sauguet, Leonor Fini, Pavel Tchelitchev, Aldous Huxley, Gerald Heard, Niki de St Phalle, pour n’en citer que quelques uns), la thèse aborde des périphéries centrales du rêve surréaliste à l’échelle globale.

  • Lauréat de la Fondation Communication Demain (Neuilly/Seine, 1988). Section publicité. Fondation parrainée par les principaux groupes de presse et de communication français.
  • D.E.A. Etudes anglophones, mention Très Bien (Paris IV-Sorbonne, 1988) Mme le Professeur Bonnerot. Spécialisation : Théâtre anglo-saxon – Litt. du XXème siècle.
  • Maîtrise d’anglais, mention Bien (Metz, 1987) Mme le Professeur Michel-Dallès. Spécialisation : Littérature et histoire de l’art du XVIIIème siècle.

Parcours professionnel

Apres des études secondaires scientifiques, Didier Girard, né en 1964, entame des études littéraires à l’Université de Metz en parallèle à un engagement professionnel dans le domaine de l’hôtellerie.

En 1988, après avoir vécu a Londres pendant plus d’un an et obtenu son Diplôme d’Etudes Approfondies à l’Université Paris IV – Sorbonne, il se qualifie comme lauréat de la fondation “Communication Demain” (à Neuilly sur Seine), et travaille en tant que concepteur-rédacteur (pour des budgets dans les secteurs du cinéma, de la radiodiffusion et du commerce de luxe), métier qu’il exerce jusqu’en 1993 dans diverses agences de publicité.

A partir de 1988, il collabore régulièrement avec les éditions José Corti  : édition des œuvres complètes de William Beckford (une dizaine de titres), éditions critiques ou traductions de certains écrits du 18ème siècle dans la collection « Romantiques » et, pour la période moderniste, traduction des écrits critiques d’Anthony Powell.

Sous la direction de Madame le Professeur Luce Bonnerot, il prépare une thèse consacrée a certains aspects méconnus du surréalisme européen, « Edward James, poète hypnagogique », thèse qu’il défend en 1995. Installé a Montpellier, il enseigne l’anglais au lycée, passe les concours (capes en 1995, agrégation en 1996), et participe à des conférences universitaires, en particulier en Angleterre en tant qu’expert sur Beckford et sur les rapports entre écriture et arts visuels en Europe à la fin du 18ème siècle.

En 1999, il est nommé Maître de conférences à l’Université de Perpignan – Via Domitia où il se consacre a l’enseignement supérieur (littératures anglaise et américaine, traduction et iconographies) et à la recherche universitaire. De 1995 a 2005, ces divers travaux donnent naissance a des publications aussi bien en France qu’a l’ étranger sur les rapports entre littératures et d’autres pratiques artistiques au 18ème siècle, au temps des avant-gardes ou de l’ultra contemporain.

En 2004, il crée, avec Jonathan Pollock, une formation Master « Hétérologies » pour le département des études anglophones de l’Université de Perpignan et, en 2005, participe a la candidature de l’Union Européenne pour mettre en place un Master labellisé Erasmus Mundus avec 6 autres universités européennes. Il devient le coordinateur général de cette formation d’excellence sélectionnée par la Commission Européenne, Crossways in European Humanities, jusqu’en 2009 ou il remporte une autre compétition avec le nouveau consortium mis en place autour de l’Université de Bergame, en Italie cette fois. Il s’agit d’une formation doctorale innovante dans le domaine de la littérature comparée, de la culture visuelle et de l’anthropologie : “Cultural Studies in Literary Interzones” est sélectionné pendant l’été 2009, c’est alors l’unique doctorat en Europe dans le domaine de la culture et des Humanités à avoir reçu le label « Erasmus Mundus ». Il permet aux meilleurs étudiants du monde entier de venir faire leurs études doctorales en Europe sur la base d’un contrat de travail rémunéré pendant leurs trois années de formation.

Titulaire d’une H.D.R. (Habilitation à Diriger des Recherches) soutenue à l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle en novembre 2006, et intitulée « Aux détours de la sensibilité », il est Professeur des Universités depuis septembre 2007 et a rejoint l’Université de Haute Alsace à la rentrée 2009 sur un poste fléché « études anglophones en contexte européen » donnant a sa carrière une orientation toujours plus marquée vers les phénomènes de migrations et d’hybridations culturelles dans l’espace européen.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.